Marque Bretagne
Facebook Twitter YouTube

Edito

Le Tour du Ruban

Au commencement de toute aventure, il y a des hommes... Ceux-là viennent des carrières de granit où grouillent les pique-tous en fervents laborieux, là où le travail de la massette ne ressemblait pas à une partie de plaisir. Ainsi, dans ce décor de roches cristallines, les Patin, Bouvier, Fossani, Bouexière et autres, rêvaient de sport, foot et vélo réunis. Dans quelle imagination vint s'immiscer l'organisation d'une course cycliste entre Le Hinglé et Louvigné-du-Désert, nul ne le sait vraiment. Pas mieux pour le nom de Ruban Granitier Breton : quel en est l'auteur ?

Toujours est-il que la création en revient à Jean Patin et Marcel Bouvier. Quant à l'explication de l'appellation Ruban Granitier Breton, elle semble logique puisque la première édition Le Hinglé - Louvigné reliait entre elles certaines carrières de granit. Maintenant, imaginez les coureurs dans ce paysage de tailleurs de pierre, un paysage de bocage tout en douces rondeurs où le peloton ondule comme un ruban... Voici le Ruban Granitier Breton !

Après 39 ans d'existence, des jours glorieux, un statut, reconnu, de course internationale, le Ruban des granitiers prenait congé au calendrier des belles aventures avant de laisser la scène internationale au Tour de Bretagne Cycliste. Là, pas de magie, ni de méninges en fleurs, l'évolution suivait celle du cyclisme moderne. Posons tout de même la question : pourquoi Tour de Bretagne ? Voici la réponse : parce que la Région s'engage aux côtés de l'épreuve qu'elle soutient, parce que la course traverse toute la Bretagne historique.

Quel mauvais plaisant des lendemains qui fâchent peut ainsi contester son appellation.

Désormais depuis dix ans, sous l'impulsion de la nouvelle équipe dirigeante, le Tour de Bretagne Cycliste se place sur la plus haute marche de sa catégorie, en devenant le passage obligé des futurs professionnels des grandes formations. C'est « l'université du cyclisme » aime à répéter Gino Van Oudenhove, le directeur sportif de l'équipe Joker Bianchi, fidèle de l'épreuve bretonne.

L'histoire ne s'arrête pas là. Aujourd'hui, l'organisation se mue en étonnante structure « professionnelle » conçue par des bénévoles passionnés, démontrant ainsi que l'on peut évoluer avec son temps tout en respectant le fond et la forme, l'esprit et la rigueur, sage héritage des créateurs de la première édition.