Marque Bretagne
Facebook Instagram Twitter YouTube

Au fil de la 3ème étape

27/04/2016
3 (24) copie

Cyrille Patoux, au grand bonheur des français et des bretons.


Un peu plus de 150 km à couvrir sur cette courte étape qui s'annonce très nerveuse en direction de Janzé.

Le peloton, sous le soleil, n'a pas envie de lézarder, et atteint des vitesses proches de 70km/h pour quitter la Loire Atlantique.

De nombreuses attaques jalonnent, comme à l'accoutumée, le début de l'étape. La 1ère offensive sérieuse est à mettre à l'actif de Larsen (Tre Berg - Bianchi), Bennett (USA), Delaplace (BIC 2000) et Roueil (U Nantes).

 
3 (12) copie

L'écart augmente vite tandis qu'Amanuel Gebrezagbhier (Dimension Data) tente de s'échapper lui aussi, sans succès. Leur leader n'ayant pas réussi à s'échapper, les Dimension Data se retrouvent punis à l'avant du peloton et maintiennent l'écart sous les 4 minutes.

Les silhouettes élancées des érythréens, rwandais et sud-africains semblent bien seules pour mener le peloton sur des routes étroites et sinueuses, parfois parsemées de ribins improvisés et de cours d'eau à fleur de route. Juste de quoi pimenter le parcours avant d'attaquer les choses sérieuses à l'amorce du circuit final de Janzé.

 
3 (5) copie

A l'approche de Janzé donc, l'Armée de Terre, la BMC, Wallonie-Bruxelles, et d'autres s'associent pour réduire l'écart. Les 4 fuyards sont repris par le peloton dans le 1er tour de circuit. Mais le circuit offre un terrain de jeu intéressant pour les attaquants, Une chapelle en haut d'une bosse, il n'en manque que les pavés pour se croire au Tour des Flandres.

Lucas Hamilton (Australie), flanqué de José Luis Rodriguez (Centre mondial du cyclisme), Andréas Vangstad (Sparebanken Sor), Michael Vink (Sojasun), sort du peloton. Les 4 comptent une petite trentaine de secondes d'avance sur le peloton quand un contre imposant rentre sur eux. 21 hommes en tête, avec parmi eux le leader Frantisek Sisr (Klein Constantia). Beaucoup trop dangereux pour Rabobank, Joker et Wallonie qui ramènent le peloton sur les fuyards.

Passons sur la mésaventure de Lucas Hamilton qui, croyant s'imposer, lève les bras un tour trop tôt et qui se condamne ainsi.

C'est alors au tour de Adrian Aas Stien (Joker) et Max Schachmann (Klein Constantia) de prendre l'air à l'avant dans les tous derniers kilomètres. Quelques secondes d'avance qui ne suffiront pas. Le peloton lancé les avale à moins de 200m de la ligne.

Et c'est Cyrille Patoux (VCP Loudéac) qui sort vainqueur d'un sacré duel avec Bryan Alaphilippe (Armée de Terre). Quelques centimètres qui font la différence sur la ligne. Frantisek Sisr reste leader de cette 50ème édition tandis que son équipe a passé une journée somme toute tranquille en ayant laissé le poids de la course aux autres formations intéressées par la victoire d'étape.

 
3 (22) copie

Demain, le chantier s'annonce difficile entre Plancoët et Lannion. Les hommes forts seront obligatoirement à l'avant et le classement général pourrait donner ses premières vérités.